Politics

Karim Tabou, le froussard qui veut devenir leader

Dans le cheminement des manifestations que connait le pays ces dernières semaines, subjuguées par l’imposante mobilisation citoyenne, plusieurs personnalités se précipitent, au risque de manquer l’opportunité, pour se frayer une nouvelle destinée qui les mettrait au devant de la scène politique nationale. En adoptant les slogans populaires scandés, ces personnalités aspirent à être distinguées comme leaders potentiels, capables de représenter le mouvement populaire et de défendre ses revendications avec crédibilité.

C’est dans ce contexte que plusieurs listes circulent sur les réseaux sociaux mettant en affiche plusieurs noms, de différentes tendances politiques et idéologiques, susceptibles d’encadrer ce mouvement et dans lesquelles, figure de manière récurrente Karim TABOU.

Tout observateur avisé s’interroge sur les réelles parties derrière la mise en ligne de ces listes et pourquoi avec les mêmes noms. Les concernés en seraient-ils les artisans bien qu’ils disent publiquement le contraire ?

L’opinion publique nationale est en droit de connaître les vrais visages de ces personnes, notamment leurs appartenances idéologiques, leurs parcours dans le militantisme et leurs parrains, avant de se prononcer sur le choix de ceux qui seront appelés à construire la nouvelle république.
Prenons l’exemple de Karim TABOU pour éclairer le public sur sa personnalité réelle avec des faits avérés qui se sont produits en octobre 2011, alors qu’il était le premier secrétaire du FFS.
Circulant à bord de son véhicule, en compagnie de sa femme, au niveau du quartier dit ‘’Zonka’’ à Ain-Naadja, au rythme des embouteillages, Karim TABOU a été accosté par deux jeunes du quartier qui l’ont agressé et dépossédé de son téléphone.
Pris de panique, Karim TABOU a couru, jambes au cou, pour aller chercher rescousse au commissariat du coin, laissant la pauvre épouse seule, sans défense, face aux agresseurs qui l’ont brutalement malmenée.

Les forces de police qui ont intervenu sur place, ont reconnu les agresseurs et à en croire des sources crédibles, ces derniers ont agi sous l’instigation de membres opposants à Karim TABOU au sein de son parti de l’époque, le FFS.
Le plus grave, c’est que les enquêteurs ont été surpris de découvrir dans les contacts téléphoniques de Karim TABOU des numéros de sujets israéliens ! Qu’est ce qui peut lier ce politique, prétendant à un rôle majeur du devenir de l’Algérie, à l’entité sioniste, un collabo ?!
Il n’a pas suffit de se distinguer en véritable froussard en abandonnant la mère de ses enfants, aux mains d’agresseurs, piétinant ainsi les valeurs instinctives du genre masculin, mais plus encore, les suspicions de collabo lui colle à la peau et avec tout ça, il s’affiche sans gène, mine de rien, aspirant à devenir un leader appelé à mener l’orchestre des revendications populaires, voire même diriger la destinée du pays. Il faut vraiment être dézingué pour porter son choix sur un type pareil !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer