national

L’Algérie réélue à la tête de l’Afripol pour un nouveau mandat

L’Algérie a été réélue, jeudi à Alger, pour présider le mécanisme de l’Union Africaine de Coopération Policière (Afripol) pour un nouveau mandat, a indiqué le Directeur général de la Sûreté nationale et président de l’Assemblée générale de l’Afripol, Khelifa Ounissi.

Intervenant à la clôture des travaux la 3ème Assemblée générale d’Afripol, M. Ounissi a indiqué qu' »en renouvelant votre confiance à l’Algérie de présider l’Afripol pour une nouvelle période, je tiens à vous exprimer notre sincère gratitude et tout l’honneur d’être à côté de mes frères, pour assumer cette noble mission, en matière de lutte contre le terrorisme et les formes diverses de la criminalité organisée ».

Il a ajouté que les membres de l’Afripol avaient soutenu la proposition du prolongement du mandat du bureau exécutif de l’Afripol et de son secrétariat exécutif en saluant « l’excellent » travail réalisé depuis la 1ère assemblée générale en 2017.

Il a relevé que cette décision (réélection de l’Algérie et du bureau exécutif notamment) témoignait de « votre vision éclairée » et de « votre volonté » à faire progresser dans un « climat serein », empreint de « stabilité et de solidarité notre jeune organisation ».

Le DGSN a fait savoir que certaines des recommandations dégagées par l’Afripol visaient à promouvoir et à renforcer la coopération policière africaine, à travers de l’utilisation du système de communication Afsicom.

L’adoption du plan quinquennal 2020-2024 de l’Afripol lors de cette 3ème AG, a ajouté M. Ounissi, devrait aider les Etats membres de l’UA à améliorer l’action des services de police pour une lutte « efficace » contre différentes les formes de criminalité et s’adapter à un contexte sécuritaire mondial en « perpétuel mutation », précisant que la 4ème AG sera organisée au Nigéria en 2020.

Le DGSN a rendu hommage aux hautes autorités du pays pour avoir soutenu le processus de mise en  œuvre de l’Afripol, affirmant que l’Algérie est « dans son rôle, un rôle d’acteur, à l’avant-garde de la cause africaine, une Afrique que nous voulons grande, prospère stable et sereine. Soyons unis, mobilisés et engagés pour un avenir meilleur pour notre contient ».

La tenue de la première Assemblée générale d’Afripol, en mai 2017, a été notamment marquée par l’élection de l’Algérie pour présider cette organisation pour un mandat de deux ans.

L’Afripol, dont le siège est à Ben Aknoun (Alger), est une institution technique de l’UA pour la coopération policière, alors que l’Assemblée générale, qui se compose des chefs de police des Etats membres de l’UA, est l’organe technique et délibérant suprême d’Afripol chargé de diriger les affaires de police en Afrique aux niveaux stratégique, opérationnel et tactique.

L’idée de la création d’Afripol a été lancée lors de la 22e conférence régionale africaine de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol), tenue en septembre 2013 à Oran.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer