Uncategorized

LE MOUDJAHID QUI NE CESSE DE SE SACRIFIER POUR LA PATRIE

Notre Armée Nationale Populaire, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale, a connu des bouleversements durant les années 90 avec l’avènement des groupes terroristes qui ont semé chaos et désordre, l’obligeant à verser uniquement dans la lutte antiterroriste pour éradiquer ce phénomène étranger à notre société.

Le général de corps d’armée AHMED-GAID Salah, investi en 2004, de la mission de Chef d’Etat Major de l’ANP, cumule une carrière remarquable en tant que commandant de région ensuite commandant des forces terrestres.

Fort d’une expérience avérée, il a dirigé avec cœur, abnégation et rigueur la lutte antiterroriste jusqu’à l’éradication de ses dernières poches. Avec l’avènement, en 2011, du pseudo printemps arabe qui a semé la désolation dans plusieurs pays arabes, sa clairvoyance a fortement contribué à maintenir la stabilité et la sécurité de l’Algérie, d’autant plus que la majorité des pays frontaliers a connu une instabilité sécuritaire et politique.

Son ambition à moderniser l’ANP a toujours constitué l’une de ses préoccupations majeures, faisant des principes de compétence et du respect de la qualité son leitmotiv. Il perpétue la réévaluation des méthodes au profit d’un développement constant et conséquent. Outre la sécurisation du pays, l’ANP s’est améliorée dans la formation de ses élites mais aussi dans le domaine des fabrications militaires, apportant une valeur ajoutée à l’économie nationale.

Le succès réalisé, en partenariat avec des constructeurs de renom, constitue un motif de fierté de nos forces, tant les acquis ont permis à l’Algérie de rejoindre le cercle des nations disposant d’équipements ultramodernes.

Les efforts déployés, sous l’égide de celui qui dirige l’ANP depuis 2004, dans les divers domaines militaires ont été couronnés de succès. D’ailleurs, les puissances étrangères reconnaissent que l’Algérie a servi la stabilité et la sécurité internationales à travers sa réaction contre le groupe terroriste qui a attaqué le site gazier de Tiguentourine à In Amenas.

La réaction énergique de l’Armée Algérienne, guidée par la clairvoyance de son Chef d’Etat-Major, a notamment permis d’éviter au pays l’ingérence étrangère, aux aguets, dans un contexte d’instabilité régionale qui prévaut jusqu’à lors.

En homme de terrain prévoyant, il a œuvré à renforcer les vastes frontières terrestres dans le but de faire échouer toute tentative d’intrusion de terroristes munis d’un arsenal de guerre en provenance de la Lybie, alors dans un chaos indescriptible.

Doté d’un sens élevé de la responsabilité et du devoir envers le peuple et la patrie, la réaction du général de corps d’armée a été dans le sens des aspirations pour lesquelles le peuple s’est manifesté, en déclarant que l’Armée partage avec lui la même vision.

En effet, il a pleinement assumé le rôle de l’ANP, en tant que garante d’une transition politique en souplesse, tout en maintenant la paix, la sécurité et la stabilité nationale.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer