Politics

Quand Rebrab soutient la « désobéissance »

Le patron du plus grand conglomérat privé algérien, Isaad Rebrab, a annoncé aujourd’hui son soutien au mouvement de désobéissance civile.

Dans un tweet, le Groupe Cevital d’Isaad Rebrab se dit « solidaire avec le mouvement de grève générale décidé par la société civile pour réclamer un changement de système. »

Il convient de mentionner que Cevital détient notamment le monopole du sucre et de l’huile. En annonçant rejoindre le mouvement de grève, il risque de provoquer une pénurie qui pourrait conduire, comme en 2011, à des actes de violence.

Se plaignant toujours de blocages, M. Rebrab est-il prêt à mettre le pays à feu et à sang juste pour préserver ses intérêts purement financiers ?

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer