national

SCANDALE au tribunal de Koléa : Un juge d’instruction étouffe une affaire de cocaïne !

Algérie-C’est une affaire qui suscite beaucoup d’incompréhension au tribunal de Koléa. Les faits remontent au 1er avril 2019, lorsqu’un dealer de drogue très connu à Douéra, Djenadi Amine âgé de 36 ans, a été interpellé avec une quantité de cocaïne et de kif.

Présenté devant le Juge d’instruction de la 1ère Chambre du tribunal de Koléa (Tipaza), ce dealer arrêté en possession de drogue dure a bénéficié de la liberté provisoire et n’a pas été placé sous mandat de dépôt. Cette décision incompréhensible a suscité moult interrogations, mais nos investigations nous ont permis de voir plus clair.
En réalité, le délinquant en question, défendu par Me Abdellah Hammoud, a été présenté devant le juge d’instruction Djiad Mohamed. L’avocat du prévenu, connu pour ses accointances avec des magistrats, est justement un habitué du bureau de la Présidente du tribunal de Koléa, Fatmi Zohra, connue sous le pseudonyme Hayat.
En outre, le juge d’instruction Djiad Mohamed est, selon plusieurs sources interrogées par Maghreb Intelligence, est très attiré par le milieu des affaires, notamment lors de son passage à Mostaganem, où il a été entendu sur plusieurs dossiers douteux par l’inspection générale du ministère de la Justice.
Toutes les pièces du puzzle se sont ainsi rassemblées. L’avocat du dealer a usé de son influence auprès de la Présidente du tribunal qui a désigné un juge d’instruction véreux ayant accepté de relâcher le prévenu en contrepartie d’une rétribution importante.
Nos investigations se poursuivent et d’autres détails importants seront révélés dans les jours à venir…
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer