national

Tizi-Ouzou : des présidents d’APC refusent d’organiser l’élection présidentielle

Algérie-

Des présidents d’Assemblées populaires communales (APC) de la wilaya de Tizi-Ouzou expriment depuis hier dimanche leur refus de participer à l’organisation de la prochaine élection présidentielle prévue le 4 juillet prochain.

De nombreux présidents d’APC de la wilaya, à l’instar de celui de Yakouren, Timizart, Ouaguenoune, Aghribs, Tirmitine, Ath Ziki, Souk El tenine et Ath Aissi, ont rendu public des communiqués et diffusé sur les réseaux sociaux leur décision de « ne pas procéder à la révision ni à la préparation de l’élection présidentielle du 4 juillet 2019, par respect à la volonté populaire ».

Une réunion des présidents d’APC de la wilaya de Tizi-Ouzou devrait avoir lieu demain mardi au siège de l’Assemblée populaire de wilaya à propos de la démarche à adopter concernant le prochain rendez-vous électoral, a-t-on appris de certains maires.

Pour rappel, huit communes de la vallée de la soummam (wilaya de Bejaia) ont annoncé leur refus de s’impliquer dans la préparation des conditions techniques d’organisation de la prochaine élection présidentielle, motivant leur décision par leur souci « d’être en phase avec le mouvement populaire » qui rejette la tenue de cette échéance.

Réunis en concertation à Sidi-aich, à 57 km à l’ouest vde Bejaia, les présidents d’APC de Sidi-Aich, Akfadou, Chemini, El-flaye, Tinebdar, Beni-Maouche, Amallou et Ifri-Ouzellaguene, ont soutenu cette décision et signifié, dans un communiqué commun, leur refus de ne pas s’impliquer dans ce processus, notamment, celui de l’ouverture de la phase de révision des listes électorales.

D’autres communes n’ayant pas pris part à cette réunion de concertation, notamment Akbou et Amizour, respectivement 2eme et 3eme grand centre urbain de la wilaya, ont pris unilatéralement et individuellement la même décision en arguant des mêmes motifs, en faisant référence au choix populaire, selon des communiqués distincts des deux assemblées.

Un regroupement général des élus des 52 communes de la wilaya pour une décision collective est prévu, demain mardi, au siège de la wilaya de Béjaia, pour en entériner la décision.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer